Le cours du Toulourenc traverse et côtoie alternativement Drôme et Vaucluse. Il définit à lui seul un lieu de vie indépendant des frontières administratives.

 

De la source du Toulourenc à Savoillans

Le Toulourenc prend naissance non loin du petit village d’ Aulan . Son château semblant sortir d’un rêve vous étonnera :  ne manquez pas de vous y attarder. En descendant le cours vous longerez des gorges ou l’été quelques vasques pourront vous rafraîchir.

Un peu plus loin : Montbrun les Bains classé parmi les 100 plus beaux villages de France est le bourg principal de la vallée : vieilles ruelles, château renaissance, thermes , tous commerces et services : c’est une halte utile et agréable.

En reprenant le cours du Toulourenc vous pourrez admirer Reilhanette village perché (dans la vallée le Moyen Age fut assez agité ainsi que la Renaissance lors des guerres de religion) avec sa vieille église, son château … ; en passant devant la fontaine et l’auberge du même nom, vous redescendrez sur la route longeant la rivière jusqu’ à Savoillans.

 

De Saint Léger à l’ Ouvèze

Pour suivre le Toulourenc , c’est dans l’eau au fond des gorges jusqu’à Veaux et Notre Dame des Anges, à pied à mi hauteur par le GR 9 ou en surplomb en voiture par le CD 40 . Choisissez ! A la sortie des gorges principales , vous arrivez à Veaux ( commune de Malaucène) qui comporte la particularité d’ avoir son cimetière sur la rive opposée c’est-à-dire sur la commune de Mollans sur Ouvèze, autre département la Drôme, autre région Rhône Alpes.

Le Toulourenc
Le lit du Toulourenc

Dans les temps anciens , la rive gauche était rattachée au Comtat Venaissin (dépendance papale exonérée de taxes) et la rive droite au Dauphiné : on raconte que pour bénéficier de cet avantage les habitants auraient déplacé leur village (mais bien sur pas leurs morts) . Après avoir baigné la plaine fertile de Veaux , le Toulourenc s’ enfonce à nouveau dans des gorges plus courtes comportant des parties étroites et verticales «  les estrechons »  pour s’ élargir à Notre Dame des Anges (commune d’ Entrechaux) avant de se jeter dans l’Ouvèze au lieu dit  Les trois rivières